15-peurs-chercheur-demploi

15 peurs des chercheurs d’emploi. La 10ème est peut-être votre pire cauchemar...

Si vous êtes à la recherche de sensations, de frissons, nous vous conseillons une activité parfaite pour vous : la recherche d’emploi ! À l’occasion d’Halloween, voici 15 peurs que peuvent rencontrer les chercheurs d’emploi. Seuls les plus courageux arriveront à lire ce billet jusqu’au bout ! 😱

 

1) Devoir passer tout son temps à chercher des offres d’emploi

Premièrement, en voulant obtenir un emploi rapidement, il est normal de penser qu’il va falloir passer ses journées entières, du réveil au coucher, à rechercher des offres d’emploi. Et ça, d’une part, c’est effrayant et démoralisant, et d’une autre part, c’est totalement contre-productif. Nous vous conseillons de vous organiser un planning de recherche, avec des horaires précis et des pauses, afin d’éviter de tomber dans ce piège.

 

2) Être obligé de faire son CV…

… ou de le refaire, une fois, deux fois, dix fois et même le refaire différemment en fonction de l’entreprise ! Tout mettre sur une page quand on n’a pas ou quand on a beaucoup trop d’expérience… bon courage ! Trouver la motivation de faire son CV est déjà une grande étape dans la recherche d’emploi. Surtout quand on sait qu’il faudra certainement le refaire encore et encore afin de l’améliorer ! Pour éviter de le refaire perpétuellement, demandez conseils à des coachs emploi, des professionnels qui sauront mieux vous guider que vos proches. Effectivement, votre entourage, malgré toute sa bienveillance, n’aura peut-être pas toujours une vision moderne et actuelle du marché de l’emploi.

 

3) Postuler à des offres déjà pourvues ou à de fausses offres d’emploi

Malheureusement, il est difficile de contourner ce problème ; et c’est peut-être bien pour cela que c’est une peur que connaissent bien les chercheurs d’emploi ! On ne peut pas vraiment savoir dans quoi on met les pieds : « Suis-je en train de perdre mon temps pour une offre qui n’est plus à jour ? Cette offre me paraît trop belle pour être vraie, est-ce une arnaque ? ». Il faut également savoir que certaines entreprises diffusent de fausses annonces, uniquement dans le but de récolter des CV… et vos données personnelles ! La seule solution serait de contacter l’entreprise qui se cache derrière chaque offre avant de candidater !

 

4) Se faire ghoster par les recruteurs, une célèbre peur des chercheurs d’emploi

ghosting-peur-des-chercheurs-demploi

Voilà une crainte qui est pile dans le thème d’Halloween (ghost signifie fantôme en anglais). Nous en avons déjà parlé dans un précédent billet de blog (disponible en cliquant sur l’image), le ghosting est monnaie courante dans la recherche d’emploi. Il s’agit de n’avoir aucune réponse du recruteur, aucune nouvelle, rien, nada. Pour éviter de perdre trop de temps, n’attendez pas une réponse sans rien faire. Continuez de postuler à d’autres offres d’emploi !

 

5) Voir son CV rejeté par un algorithme « intelligent »

Vous ne le saviez peut-être pas, mais certains recruteurs utilisent des logiciels, des outils « intelligents » qui analyseront votre CV automatiquement. Quoi de plus effrayant que de se dire que son CV ne sera peut-être jamais lu par un humain parce qu’un mot était mal orthographié, parce qu’il manquait une compétence, etc…

 

6) Être jugé comme trop ou pas assez qualifié

Qui n’a pas déjà eu peur d’avoir un profil trop léger (« Vous n’avez pas assez d’expérience… ») ou, au contraire, un profil trop qualifié ? (« Vous êtres trop compétent(e) pour ce poste… ») De ce fait, il faudrait être dans le juste milieu pour satisfaire un recruteur, mais voilà une tâche pas toujours évidente qui requiert une certaine habileté.

 

7) Être repéré par ses collègues ou son patron

On a tendance à l’oublier, mais les chercheurs d’emploi peuvent déjà avoir un emploi actuel. Et il est vrai qu’il n’est pas évident d’assumer à son équipe qu’on est en train de chercher ailleurs. Par exemple, on peut ressentir la peur de trahir, la peur de donner l’impression d’abandon, de fuite, la peur d’être jugé, etc.

 

meme-homer-simpson-peurs-des-chercheurs-demploi

 

8) Être appelé par un recruteur et n’avoir aucune idée de quelle offre il s’agit

En candidatant régulièrement, on peut vite perdre le fil entre toutes ces entreprises. Alors quand un recruteur vous appelle à l’improviste, il faut être capable de se souvenir rapidement de qui il s’agit… et parfois, impossible de savoir qui est au bout du fil ! D’où l’importance d’avoir une liste de toutes les entreprises auxquelles une candidature a été laissée. 😉

 

9) Devoir passer 20 tests et 6 entretiens : une peur des chercheurs d’emploi… interminable !

Un test de personnalité, puis un test pratique, puis un test théorique, puis un entretien téléphonique, puis un entretien en visio, puis un entretien en présentiel avec le DRH, puis un entretien avec le PDG, puis… enfin bref ! Certaines entreprises sont très exigeantes dans leur processus de recrutement et cela peut vite devenir interminable et éprouvant, autant physiquement que moralement. Surtout lorsqu’en fin de comptes, notre candidature n’est pas retenue et que l’on revoit l’offre d’emploi re-passer un mois après !

 

10) Passer un entretien devant un jury de 5 personnes

S’il y a bien un point où l’on pourrait facilement atteindre l’unanimité, c’est celui-ci : passer un entretien d’embauche n’est agréable pour personne ! Stress, peur, que manque-t-il pour parfumer ce terrible cocktail ? Un jury composé de plusieurs personnes qui sont toutes là pour vous juger, ou du moins, pour juger votre candidature !

 

peur-chercheur-demploi-jury-friends-rachel-green

 

11) Subir une discrimination physique, d’âge, de genre ou raciale

Malheureusement, beaucoup de recruteurs ne se basent pas uniquement sur la personnalité et sur les compétences des candidats. Leurs choix peuvent être influencés par l’apparence du candidat, son âge, son genre, son orientation sexuelle, son orientation religieuse, ses origines, etc. Le constat est effrayant puisque d’après une étude, 21% des chercheurs d’emploi en 2021 se disent avoir été victimes de discrimination. On pourrait se dire que les mentalités évoluent et que ce nombre est amené à rétrécir : en 2001, le taux était « seulement » de 12%.

 

12) Perdre confiance en soi

La recherche d’emploi est, pour beaucoup, parsemée de pertes de confiance et de remises en question. En effet, c’est un processus pouvant durer sur le temps. On voit ses proches avancer professionnellement, et puis il y a nous, en train de refaire notre CV pour la dixième fois, en train de lire son vingtième refus, en train d’envoyer sa centième candidature. On a donc le temps de ne plus croire en ses compétences et de se demander s’il n’est pas préférable de se réorienter. N’oubliez pas que vous y arriverez, vous aussi, un jour ou l’autre, que vous avez une grande valeur sur le marché de l’emploi et surtout, accompagnez-vous de personnes qui sauront vous épauler.

 

13) Devoir accepter un job très loin de chez soi

Vous avez enfin trouvé un emploi ! Félicitations ! Petit hic : votre poste se trouve très loin de chez vous. Êtes-vous prêt(e) à déménager, à changer de vie ou préférez-vous continuer votre recherche d’emploi, quitte à chercher pendant de longs mois encore ? Voici un dilemme redouté par une bonne partie des chercheurs d’emploi.

 

14) Devoir accepter un job qu’on n’aime pas

Cette fois-ci, l’emploi n’est pas forcément loin de chez vous mais… il ne vous plaît pas. En effet, il s’agit d’un emploi « de secours », en attendant de trouver mieux, dans votre domaine professionnel. C’est quelque chose de très redouté puisqu’il est humain de vouloir s’épanouir professionnellement. Et effectuer un emploi « en attendant », ce n’est pas toujours gratifiant personnellement : cela peut être entrevu comme un échec. Mais comme on dit : “il faut bien manger”. Surtout, cela vous permet de sortir d’un statut “d’inactif” et éventuellement de provoquer des opportunités auxquelles vous n’auriez pas songées auparavant.

 

15) Se retrouver à faire un job qui n’a rien à voir avec l’offre

Enfin, dernier point mais pas des moindres, quoi de plus effrayant que de se retrouver dans une entreprise où seul un sentiment domine en vous : la déception. L’offre d’emploi vous vendait du rêve, mais au final, rien ne correspond ! Les tâches ne vous plaisent pas, ne correspondent pas à vos compétences, l’ambiance entre collègues est pesante… bref ! Personne ne veut passer du rêve au cauchemar, de l’émerveillement à la désillusion !

 

Connaître ses peurs pour mieux avancer

En conclusion, que pourrait-on retenir de toutes ces peurs ? Même si la recherche d’emploi peut se montrer effrayante, il faut réussir à passer au-dessus de tout cela. Identifier ce qui nous fait peur permet d’avancer, de trouver des solutions. Il ne faut pas se laisser envahir par toutes ces angoisses, sinon, vous ne trouverez jamais l’énergie de rechercher des offres. N’oubliez pas que tout le monde finit par décrocher un job, alors pourquoi pas vous ? “Après la pluie, vient le beau temps” et “après Halloween vient la magie de Noël… 😉

 

Et vous, quelle est votre plus grande peur durant la recherche d’emploi ?

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.