ghosting-entretien-disparition-emploi

Recherche d’emploi : nous parions que vous avez déjà été victime de ghosting !

Si vous n’êtes pas trop mauvais dans la langue de Shakespeare, ghost signifie fantôme. Vous est-il déjà arrivé.e de ne pas recevoir de réponse de la part d’une entreprise après avoir envoyé une candidature ? Ou pire, après avoir passé un entretien d’embauche ? Il y a de grandes chances pour que vous soyez ghostés.es : l’entreprise ne vous donne et ne vous donnera plus aucune nouvelle.

Découvrez dans ce billet comment surmonter le ghosting dans votre recherche d’emploi !

 

Pourquoi une entreprise fait-elle du ghosting ?

Dans la vie, il faut savoir qu’il n’y a pas les bons d’un côté, puis les méchants de l’autre. Donc, si une entreprise ne vous répond pas, cela ne veut pas dire que c’est une mauvaise société !

Bien entendu, il est préférable d’envoyer une réponse plutôt que de ne rien dire. Mais si une entreprise doit envoyer un refus à une centaine de personnes, cela représente une perte de temps pour elle !

De plus, le recruteur peut ne pas vous répondre pour un tas d’autres raisons. Par exemple, on peut citer la peur de blesser le candidat, l’attente des réponses de ses collaborateurs, une mauvaise organisation, la perte de votre candidature, etc.

 

Relancer le recruteur pour éviter le ghosting

Certains ont une mauvaise image des entreprises qui ghostent et le vivent mal : remise en question de soi, de son CV, de ses capacités, etc. Mais rien ne vous empêche de relancer le recruteur ! Si vous n’avez pas de nouvelle de sa part, quelle que soit la raison, ne craignez pas de reprendre contact avec lui avant de vous remettre en question. 😉

En effet, vous pouvez envoyer un mail, passer un coup de fil pour savoir où il en est avec votre candidature. D’ailleurs, vous pourriez marquer des points car cela montrera votre motivation à intégrer l’entreprise.

Attention tout de même à ne pas trop relancer l’entreprise ! C’est donc pour cela qu’il est important d’établir une liste de toutes les entreprises contactées. Complétez cette liste par une ou deux date.s de relance. Toutefois, laissez du temps avant de relancer l’entreprise : pas trop afin de ne pas devenir le ghosteur ghosté. Mais un peu néanmoins pour ne pas la brusquer. Attendre une quinzaine de jours pour une relance semble idéal.

 

Comment ne pas faire du ghosting une perte de temps ?

L’offre d’emploi est parfaite selon vous, vous vous voyez déjà au sein de l’entreprise. Alors, une fois votre candidature envoyée, vous ne candidatez plus ailleurs et vous attendez dix, vingt jours, voire un mois, une réponse ! Et là, c’est le drame, vous réalisez que vous êtes ghosté.e et que vous venez de perdre un mois dans votre recherche d’emploi.

 

déception-cri-telephone-ghosting

 

Pour que le ghosting ne soit pas une perte de temps, il n’y a pas de solution miracle : il faut continuer de candidater ailleurs, en plus de relancer une ou deux fois l’entreprise dans laquelle vous avez postulé.

Parfois, il n’est pas facile de se remotiver à candidater quand on réalise, au bout d’un mois, qu’on n’aura jamais de réponse… C’est pour cela qu’il est important de ne pas perdre le rythme ! Evidemment, vous pouvez faire des pauses… si ces pauses ne durent pas trop longtemps !

Pour continuer à rechercher efficacement des offres d’emploi, n’hésitez pas à utiliser des alertes emploi, ou encore mieux, VigiJobs , et peut-être que le ghosting ne sera qu’un lointain souvenir… 😉

 

Le ghosting, rien de bien grave !

En conclusion, il n’y a rien de bien méchant si vous êtes ghosté.e ! Certes, vous avez passé du temps sur une candidature. Certes, vous avez espéré quelque chose qui ne se réalisera pas. Mais il faut aller de l’avant ! Pour pallier au ghosting, n’oubliez pas de relancer judicieusement chaque entreprise à laquelle vous avez candidaté. Effectivement, cela rendra votre candidature encore plus convaincante aux yeux du recruteur. Enfin, ce n’est pas parce que vous avez postulé quelque part que le temps s’arrête : il faut continuer à postuler ailleurs afin d’optimiser vos chances d’être pris !

D’ailleurs, le ghosting va de plus en plus dans les deux sens ! Beaucoup de candidats ne donnent plus de signe de vie aux recruteurs… mais ça, on en reparlera dans un prochain billet !

Et vous, que ressentez-vous quand vous êtes ghosté.e ? Partagez vos expériences dans les commentaires (promis, on ne vous ghostera pas !)

Partagez cet article

2 réponses

  1. Bonsoir,
    Pour avoir été en RH, en plus de mes missions élargies, je traitais parfois bien plus de 100 mails par jour, avec de nombreuses candidatures à trier. Je sais le travail que cela représente. En revanche, je mettais un point d’honneur à répondre à toutes les personnes (jusqu’à 200 réponses sur certaines périodes de recrutement). Pour la première fois de ma vie, j’ai été non seulement ghostée après des entretiens (malgré mes relances), mais j’ai également expérimenté tous les travers d’un mauvais recrutement, que je qualifierais d’inacceptables -RDV oubliés, questions discriminantes, voire remarques sexistes/racistes, remarques déplacées, proposition de poste restée sans suite, de travail dissumimulé etc. Je suis dépitée, ce monde post COVID est déconcertant. Je m’interroge ; côté employeurs comme candidats des frustrations. Notre société n’a pas à accepter le nivellement par le bas, ni dans les comportements, ni dans les pratiques professionnelles. Elle doit se donner les moyens d’agir différemment.

    1. Merci Natacha pour ce commentaire pertinent. Oui, tout à fait. Il faut que chacun fasse attention à ne pas faire à autrui ce qu’il ne voudrait pas qu’on lui fasse. Or, dans les faits, on en est souvent bien loin…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.